Drangsal, un groupe des années 80

C’est dans les années 80s qu’apparaissent le post punk et le wave. Encore aujourd’hui, certains groupes se réclament de ce genre de musique comme Messer, Die Nerven ou encore… Drangsal.

Max Gruber, alias Drangsal est né le 4 août 1993 à Landau, au sud-est de l’Allemagne, près de la frontière suisse. Le nom de son groupe, Drangsal, vient de celui d’une maison spécialisée dans les enterrements à Landau. Il est parolier, chanteur et il maîtrise plusieurs instruments. La musique de Drangsal est imprégnée de post punk et de synthpop, la musique des années 80s. Ainsi, il s’inspira de ses groupes de jeunesse comme Marilyn Manson, Morrissey et Boyd Rice. « Morrissey et The Smith ont été, longtemps, incroyablement importants pour moi. », dit-il.

En septembre 2013, Drangsal met en ligne les vidéos de ses premières musiques Wolpertinger et Allan Align. Le clip de cette dernière chanson se fait remarquer dans les médias car c’est Jenny Elvers (une actrice allemande) qui y joue le rôle féminin.

C’est le 22 avril 2016 que sort son premier album, Harieschaim. Il produit son album avec Markus Ganter qui travaille déjà avec d’autres artistes comme Casper ou Tocotronic. L’une des musiques de Harieschaim tient son nom d’un endroit où les ancêtres de Max Gruber ont été assassinés.

À l’automne 2016, après une tournée en Allemagne, Autriche et Suisse, Drangsal reçoit un prix dans la catégorie « nouveau venu inattendu ». Un prix de la « culture du Pop ».

En 2017, au Echoverleihung – une académie – il reçoit le prix de la critique grâce à son album Harieschaim.

Entre juin et juillet 2017, Gruber participe à l’émission de radio FluxFM : Praxis Dr. Angsal – die Musiksprechstunde mit Max Gruber (traduction : Le cabinet du Dr Angsal – une heure de musique avec Max Gruber). L’émission consiste à recevoir un invité, un docteur, un thème et des diagnostics sur ce thème.

Le deuxième album, Zores, sort en avril 2018 et est produit en partenariat avec Markus Ganter et Max Rieger. Ce dernier est un skieur alpin allemand. L’album atteint la douzième place du hit parade allemand et reçoit de bonnes critiques de la part des médias. Rolling Stone écrit par exemple que « Zores possède des mélodies clair-obscur, des paroles qui resteront dans l’esprit […]. Malgré tous les dangers, sa musique reste obstinée et hors d’accès. »

Drangsal est donc un homme qui se démarque des groupes d’aujourd’hui par sa musique qui cherche son inspiration dans le passé. Malgré cette différence avec les autres groupes actuels, Drangsal a facilement pu se faire une place sur la scène allemande.

Share
Pour marque-pages : Permaliens.