Kraftklub à la Maroquinerie à Paris le 9 février 2016

Kraftklub est un groupe de rock composé de 5 jeunes Allemands. Ils viennent de la ville de Chemnitz, ex-Karl Marx Stadt, située dans l’ex-RDA. Ils commencent à être très connus en Allemagne, et c’est certainement dû à leur rock, puissant et très entraînant. Ils se produisent à la Maroquinerie le 9 février 2016.

la maroquinerie
Ils ont sorti deux albums, « Mit K » en 2012 et « In Schwarz » en 2014. Ils se produisent depuis un certain temps dans toute l’Allemagne et en 2016, quelques dates sont programmées dans les pays alentours, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas et… La France ! Le 9 février 2016, Krafklub bondira sur la scène de la Maroquinerie à Paris.

Kraftklub chante en allemand. Cette magnifique langue peut être un frein à l’exportation du groupe à l’étranger, frein qu’ils ne rencontreraient pas s’ils chantaient en anglais. Néanmoins, que les non germanophones se rassurent, même si leurs chansons sont à textes, elles s’avèrent relativement accessibles. En effet, ils ne font ni dans la poésie ni dans l’allégorie obscure, les paroles restent mélodieuses et « fredonnables ».
Et en tout état de cause, leur musique entraîne le public avec elle. Même si on ne comprend pas tout, on ne peut pas s’empêcher de se tortiller, lever les bras et bondir dans tous les sens. De plus, leur présence sur scène et leur belle ardeur emballeraient n’importe quel public.

Comment réussir ce tour de force ? Grâce à une grande générosité et Kraftklub n’en manque pas. Nous les avons vus au Festival Deichbrand en juillet 2015. C’était impressionnant, d’une part parce qu’une foule de 45 000 personnes qui danse en rythme a de quoi prendre aux tripes et d’autre part parce que l’osmose entre le public et le groupe était parfaite. La foule bougeait en rythme, chantait à tue-tête, scandait les textes et se prêtait à tous les jeux que le chanteur lui proposait. Le public allemand apparaît bon enfant et joueur, et Felix Brummer en a largement profité, faisant s’accroupir les spectateurs et se relever en jetant ce qu’ils avaient sous la main, en les faisant se séparer puis « pogoter » au ralenti, entre autres. Et en  plus des interactions avec le public, le groupe lui en a donné pour son argent. En effet, Kraftklub était pour la première fois tête d’affiche à un festival et leur plaisir d’être là se voyait, ils ont offert un spectacle d’enfer. On en a pris plein les oreilles et plein les yeux. Et quand on pensait que c’était fini, ils repartaient pour une chanson, pour un feu d’artifice, pour une incursion dans le public totalement séduit.

Même s’il n’y aura pas bien sûr 45 000 personnes à la Maroquinerie, il ne faut pas hésiter à aller voir Kraftklub, c’est bon, c’est beau, c’est généreux. Pour réserver votre place, cliquez ici

Vous pourrez constater que notre avis dithyrambique n’est pas erroné en visionnant le concert que le groupe a donné au festival Deichbrand en juillet 2015 :

Share
Pour marque-pages : Permaliens.