La recette du succès pour Kraftklub, un mélange de rock, de punk et de rap

La recette du succès pour Kraftklub, un mélange de rock, de punk et de rap

Kraftklub s’engage contre l’analphabétisme et participe à la campagne iCHANCE afin d’aider des adultes analphabètes à apprendre à lire et écrire.

Kraftklub est un groupe allemand fondé en 2010. Sa musique est un mélange de rock indépendant, de punk et de rap. Le premier album, Mit K (2012), a été disque de platine. Le second album, in Schwarz (2014), a été disque d’or.

Les cinq membres de Kraftklub, Felix Brummer (chant), Karl Schumann (guitare), Till Brummer (basse), Steffen Israel (clavier) et Max Marschk (batterie), jouent pour la première fois ensemble en 2009 lors du festival de hip-hop Splash qui se déroule à Bitterfeld, près de Chemnitz, ville dont le groupe est d’ailleurs originaire.

Après avoir été enregistré dans un club de Chemnitz, l’Atomino, leur premier EP, « Adonis Maximus », sort en février 2010. Le succès est immédiat et dès septembre de la même année, les programmes pour jeunes de la première chaîne de télévision allemande ARD désignent le groupe vainqueur du concours New Music Award.

Grâce à cette mise en avant, ils attirent l’attention de majors et signent finalement chez Universal en janvier 2011.

Ils enchaînent alors les concerts et font la première partie de groupes de rock allemands comme Beatsteaks, Die Toten Hosen, Die Ärzte, Rammstein ou des groupes de rap tels que Fettes Brot et Casper.

Leur premier singel, « Zu Jung », sort en août 2011. Très drôles, les paroles expliquent que, quand on est jeune, il est aujourd’hui difficile d’être original car les parents ont déjà tout testé.

Fin septembre 2011, Kraftklub participe au Bundesvision Song Contest avec leur second single « Ich will nicht nach Berlin ». Dans cette chanson, Kraftklub déclare ne pas vouloir faire comme les autres groupes de musique et monter à la capitale. Le groupe finit à la cinquième place du concours, un show télévisé très populaire en Allemagne, organisé par la chaîne privée Pro7 et qui offre à Kraftklub la possibilité de toucher un public encore plus large.

La recette du succès pour Kraftklub, un mélange de rock, de punk et de rap

Kraftklub a fondé le Kosmonaut Festival. Le festival se déroule sur deux jours en juin à Chemnitz et comptabilise près de 15 000 spectateurs.

C’est le 20 janvier 2012 que sort leur premier album, Mit K (littéralement : avec K, pour souligner le fait que club dans Kraftklub s’écrit avec un « k » et pas avec un « c »). Ces cinq garçons, qui n’hésitent pas à faire référence à leurs origines (l’ex-RDA), deviennent très populaires.

En avril 2012 sort un nouvel extrait : « Song für Liam ».

En septembre, ils donnent leur premier concert hors d’Europe, en Colombie.

En mars 2013, Kraftklub est nominé pour participer au concours Echo, qui existe depuis 1992. Lorsque les membres du groupe découvrent que le groupe nationaliste Frei.Wild participe lui aussi au concours, ils préfèrent annuler leur participation. Peu de temps après, d’autres groupes leur emboîtent le pas et les organisateurs décident finalement de remercier Frei.Wild. Réintégré au concours, kraftklub remporte le prix de la critique.

En mai 2014 apparaît sur Youtube la vidéo « Hand in Hand ». La vidéo est signée par un nouveau groupe totalement inconnu qui se fait appeler In Schwarz (En noir). Le 2 juin, le mystère est levé lorsque In Schwarz fait son apparition dans l’émission Circus HalliGalli. Tout le monde reconnaît alors Kraftklub qui vient présenter son nouvel album : In Schwarz.

La recette du succès pour Kraftklub, un mélange de rock, de punk et de rap

Kraftklub a écrit une chanson pleine de tendresse pour Chemnitz dont ils sont originaires. La chanson porte l’ancien nom de la ville, lorsque le pays était coupé en deux : Karl Marx Stadt.

En août sort le second single tiré de l’album : « Unsere Fans », dans lequel le groupe taquine gentiment ses fans qu’ils définissent désormais comme étant mainstream, grand public. Les textes de Kraftklub sont souvent à lire sur plusieurs niveaux et dans cette chanson, le groupe se moque surtout de lui-même et de son succès. D’ailleurs, lorsque l’album In Schwarz sort en septembre, il monte très vite les échelons et finit à la première place des charts.

Il s’ensuivra une année exceptionnelle qui se terminera en octobre 2015 avec la sortie d’un double CD et d’un Bluray documentant une année de concerts dans les salles et festivals après la sortie du second album.

Malgré des textes qui s’adressent à toutes les générations et une musique aux rythmes simples et empruntant à bien des genres, Kraftklub s’avère un groupe unique. Les textes drôles et décomplexés, ainsi que l’énergie qui se dégage de leur musique en font le phénomène de la scène rock allemande de ces dernières années.

 

La recette du succès pour Kraftklub, un mélange de rock, de punk et de rap
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Indiquez le résultat pour valider votre commentaire 5 + 2 =