Schmutzki – chaos et bonne humeur

Agressifs, mais pas dans un sens négatif, chaotiques, les Schmutzkis ont une grande gueule et leur musique très punk est aussi mélodique que celles des illustres Toten Hosen. Absolument pas mélancolique, leur musique invite plutôt à faire la fête en montrant le bon côté de la vie : boire et s’aimer.

On peut imaginer que le nom du groupe est un simple dérivé de celui du chanteur : Beat Schmutz, Or, c’est un peu plus compliqué que ça. D’une part, parce que Schmutz, en allemand, signifie « saleté » et que cela sonne plutôt bien pour un groupe punk. Ensuite parce que le « ki » à la fin est emprunté à l’inspecteur Schimanski. Ce héros de la série Tatort, interprété par Götz George, est une véritable légende en Allemagne, en particulier pour la gauche de l’échiquier politique qui y voit un homme du peuple, rude et vrai, qui remet de la justice là où les élites ont abusé de leur position.

Originaires de la région de Constance, Beat Schmutz, Dany Horowitz et Flo Hagmüller fondent en 2011 le groupe Schmutzki à Stuttgart

Dès l’année suivante, ils participent à une pléthore de concours et finissent par remporter le « Play Live » organisé par le Popbüro Stuttgart de la région Baden-württemberg. En 2013, ils figurent au programme du Southside, l’un des plus prestigieux festival rock d’Allemagne.

En 2014, les trois garçons signent avec Warner qui sort, la même année, leur premier EP intitulé Mob, un best of de leur premier album à paraître en 2015. Dès l’automne, ils assurent les premières parties de groupes importants comme les Beatsteaks ou Die Toten Hosen, Bad Religion et Kraftklub. En 2015, après la sortie de l’album Bäm, une première tournée leur permet de conquérir les publics allemands, autrichiens et suisses.

Le groupe attire l’intérêt des critiques auxquels ils accordent quantité d’interviews et, grâce à son énergie, Schmutzki bénéficie d’une base de fans importante qui leur apporte un soutien fidèle et régulier.

Les paroles des chansons ne sont pas sérieuses et s’intéressent la plupart du temps à des thèmes frivoles comme le sexe et la bière, avec des chansons comme Beste Bar Der Stadt (meilleur bar de la ville) ou Kalifornia où l’on s’extasie sur l’Instagram de son ex. La politique est aussi bien sûr un peu abordée, en particulier les projets citadins aux conséquences écologiques désastreuses comme à Stuttgart, mais Schmutzki est d’abord un groupe léger avec des riffs pop-punk standards qu’on a probablement déjà entendu souvent chez The Hives ou Madsen. Mais Schmutzki mouille aussi la chemise et c’est ce qu’attendent les fans qui vont les voir en concert : du punk simple avec des textes faciles à retenir et qui incline plus à participer au prochain pogo qu’à l’introspection.

En définitive, Schmutzki n’est pas un groupe punk, mais plutôt un groupe de rock alternatif proposant un mélange coloré de diverses influences. Du rock pour mettre de bonne humeur.

Discographie :

2014: Mob (EP)
2015: Bäm (Album)
2016: Spackos Forever (Album)
2018: Mehr Rotz als Verstand (Album)

Share
Pour marque-pages : Permaliens.