Kettcar Rettung traduction

Le groupe allemand indépendant Kettcar est originaire de la ville de Hambourg. Son style de musique est le punk rock. À l’origine de Kettcar, créé en 2001, on trouve Marcus Wiebusch (chanteur et guitariste) et Frank Tirado-Rosa (batteur). Avant la création de Kettcar, ils étaient tous les deux membres de «… But Alive », un goupe aux textes très politisés sur une musique punk énergique. Kettcar ne renie pas ses origines et aborde lui aussi essentiellement des questions sociales et politiques. Ainsi, la chanson Rettung, le titre phare de leur 4e album Zwischen den Runden (Entre les rounds) sorti en 2012, fait figure de petit ovni dans leurs thèmes de prédilection en traitant de l’amour… et d’une bien jolie manière.

Rettung parle d’amour. Mais pas de l’amour à l’eau de rose comme dans les romans ou films romantiques. La chanson dépeint un amour qui anéantit tous les clichés féminins. Il se passe quelque chose qui est normalement répugnant mais le chanteur le conte avec douceur et délicatesse, avec bonté et amour. Ainsi, par une narration et des mots beaux et touchants, le chanteur raconte comment il s’est occupé de celle qu’il aime. Alors qu’elle était ivre et « vomissante », absolument pas dégoûté ou outré, il l’accompagne, la guide, la nettoie et la couche. À son réveil, elle trouvera un mot doux « Bonjour, amour de ma vie ».

Dans cette histoire, le chanteur montre ce qu’est pour lui le véritable amour. L’amour n’est pas désir, sentiments, émotions, envies. L’amour, c’est agir, s’occuper de l’autre, être là en toute circonstance.

Extrait

« Ce n’est pas ce que tu ressens,

pas seulement ce que l’on ressent,

ce n’est pas ce que l’on cherche avec envie.

L’amour, c’est ce qu’on fait. »

Ce qui est marquant dans cette chanson, c’est que l’amour est démontré comme il est vraiment, dans la vraie vie en somme. Ce n’est pas bouquet de fleurs, tout beau tout rose. Aimer quelqu’un, c’est être là pour cette personne, l’aider, la soutenir quand elle est au plus bas. «  L’amour est dans ce qu’on fait, pas dans ce qu’on dit » comme l’écrivait l’auteur américain Charles Willeford. Quoi qu’il en soit, voilà une bien jolie chanson, un beau message qui s’appuie avec malice sur une situation pas très sexy !

Paroles en allemandTraduction
Wir verließen den LadenNous tirâmes notre révérence
Und jetzt noch 800 MeterEt maintenant 800 mètres encore
Ich fühlte mich erhabenJe me sentis magnifique
Wie ein RettungssanitäterComme un sauveteur
Du konntest nicht mehr gehenTu ne pus plus marcher
Das heißt: Huckepack nehmenÇa s’appelle : Porter quelqu’un sur son dos
Du sagtest: "Lass mich zurückTu me dis : « Laisse-moi en arrière 
Du kannst es schaffen ohne mich"Tu peux y arriver sans moi »
Ich sagte "Nein, ein Marine lässt niemanden im stich!"Je répondis : « Non, un Marine n’abandonne personne 
Wir haben's gleich geschafft"Nous y sommes presque »
Und ich ging langsam durch die Nacht.Et j’avançai lentement à travers la nuit
Als die Sabberfäden zart mein Ohr streiftenAlors que des fils de bave effleuraient mon oreille
Als wir mit aller letzter Kraft unser Fort erreichtenQuand, avec nos ultimes forces, nous rejoignîmes notre fort
Als du's grad noch ins Bad schafftest, aber nicht zum KloTu atteignis tout juste la douche mais pas les toilettes
Und dann irgendwas in den Haar’n hattestEt puis tu avais des trucs dans les cheveux
Und ich wusste wieso.Et je savais pourquoi
Es ist nicht das was man empfindetCe n’est pas ce qu’on ressent
Nicht nur das was man fühltCe n’est pas seulement ce qu’on sent
Nicht was man voller Sehnsucht suchtCe n’est pas ce qu’on cherche avec nostalgie
Liebe ist das was man tutL’amour, c’est ce qu’on fait
Wir zahlten den Abend mit unserer härtesten WährungNous avons payé la soirée avec notre argent durement gagné
Für alles einen Grund, aber für nichts eine ErklärungUne excuse pour tout mais une explication pour rien
Und jetzt liegst du da und ich pul' essen aus deinem HaarEt maintenant, tu es allongée là et j’enlève la nourriture de tes cheveux
Ich sagte: "komm, trink das ausEt je dis : « Tiens, bois ça
Es das wird das Schlimmste verhindern"Ça va éviter le pire »
Das Unheil morgen früh vielleicht ein kleines bisschen lindernPeut-être que ça atténuera un peu la douleur demain
Ich wischte alles wegJe nettoyai tout
Ich stellte Schüsseln neben's BettJe plaçai des bassines près du lit
Und du sagtest: "ich möchte nicht, dass du mich so siehstEt tu dis : « Je ne veux pas que tu me vois ainsi
Ich will hier leise sterben und ich möchte, dass du gehst"Je veux mourir ici paisiblement et j’aimerais que tu partes »
Alle Fenster auf KippToutes les fenêtres mises en oscillo-battant
Und ich dachte: "Na gutEt je pensai : « Très bien,
Nicht was man empfindet, es ist das was man tut"Ce n’est pas ce qu’on ressent, c’est ce qu’on fait »
Und im Türrahmen ein letzter BlickEt dans l’encadrement de la porte, un dernier regard
Auf dich und auf das bild des ElendsSur toi et sur l’image de la déchéance
Auf dem Küchentisch dann eine Zeile:Sur la table de la cuisine, une ligne :
"Guten Morgen, liebe meines Lebens"« Bonjour, amour de ma vie »
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

+ 29 = 35