Rogers, pourquoi rien n’est-il plus comme avant ?

Originaire de Düsseldorf, comme die Toten Hosen, Die Rogers est un groupe de punk rock. La musique linéaire met l’accent sur les mélodies, entraînantes et galvanisantes, pendant que les paroles misent sur une critique sociale. Ainsi, dans la lignée des autres groupes allemands, les Rogers s’opposent à l’antisémitisme, la xénophobie, la violence, le patriotisme. La bande soutient également les organisations de protection des écosystèmes comme Sea Shepherd, ainsi que les réfugiés syriens.

Rogers, pourquoi rien n’est-il plus comme avant ?

Fuite en avant

L’histoire commence en 2006 lorsque le chanteur Chri Hoffmeier, le guitariste Nico Feelisch et le bassiste Artur Freund montent un groupe répondant au nom de Notaufnahme (salle d’urgence). Simon Stratmann, batteur, rejoint les fondateurs quelque temps après, ce qui permet au groupe d’organiser quelques concerts en 2009.

En 2010, le groupe est rebaptisé en Jolly Roger. En auto-production, ils sortent leur premier EP Wohin es uns führt, avant de partir en tournée en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Ils assurent également les premières parties de groupes comme Massendefekt, Sondaschule et Radio Havanna.

Finalement, en juillet 2012 ils sont têtes d’affiche d’un concert à Cologne qui leur permet de se faire remarquer par le label People Like You. Sous contrat, ils laissent tomber Jolly Roger et deviennent Rogers. Sous leur nouveau nom paraît l’année suivante l’EP Faust hoch.

Rogers, pourquoi rien n’est-il plus comme avant ?

Message d’accueil du site https://www.rogers.de/

Willkommen in einer Welt, in der graue Leinen unsere Seele verdecken. Den wahren Willen nach etwas Größerem und Bunterem in einem Bann halten, dem nur die Wenigsten den Rücken kehren. Was sie als Dank dafür erhalten ist ein Gefühl, das sie zu Menschen macht. Denn ohne dieses Gefühl wären wir alle nichts. Es sind Dinge die den Mut in uns wecken Grenzen zu durchstoßen, die andere für uns setzten und Fesseln zu lösen, die wir selber zugezogen haben. Aus der Angst uns würde niemand folgen. Dabei ist es doch genau das, wonach wir uns alle sehnen. Vielleicht ist es nur ein kurzer Augenblick in unserem Leben, ein Klopfen in der Brust und der Atemzug im richtigen Moment. Aber eines ist sicher. Es ist an der Zeit für uns auszubrechen. Es ist an der Zeit sie zu fühlen. Wir alle könnten sie fühlen…

Bienvenue dans un monde où les toiles grises masquent notre âme. Peu cultivent le vœu de quelque chose de plus grand et de plus coloré. En retour, ils reçoivent cependant ce sentiment qui fait d’eux des êtres humains. Sans ce sentiment, nous ne serions rien. Il éveille en nous le courage de franchir les limites que d’autres ont fixées et de défaire les liens que nous avons nous-mêmes noués. Par peur, personne ne nous suit. Et pourtant, c’est exactement ce à quoi nous aspirons tous. Ce n’est peut-être qu’un bref instant dans notre vie, un battement dans la poitrine et une inspiration au bon moment. Mais une chose est sûre, il est temps pour nous de nous évader. Il est temps de ressentir ce sentiment. Nous pourrions tous le ressentir…

Premier album

Le premier album de Die Rogers sort en 2013. Les premiers succès pointent le bout de leur nez avec Flucht nach vorn et engendre une série de concerts à guichets fermés. La bande chauffe désormais les salles de Pennywise ou des Broilers.

En 2014, le groupe continue de jouer dans différents festivals et assurent toujours les concerts, même après le départ du batteur Simon Stratmann

Rogers, pourquoi rien n’est-il plus comme avant ?

Artur (basse), Chri (guitar, chant), Dom (batterie), Elias (guitare)

En 2015, le second album Nichts zu verlieren est dans les bacs. Le batteur Dom qui vient de remplacer Simon Stratmann doit être remplacé pour une brève période après son incarcération et ses déboires avec la police.

En 2016, deux reprises de hits signés Madsen, dont Mit dem Moped nach Madrid, permettent à Rogers de bénéficier d’une visibilité importante sur les réseaus ; les vidéos récoltent plus de 2 millions de vues…

Augen auf sort en 2017 et atteint la 37e place des ventes d’album en Allemagne. La même année, le 12 octobre, au sein de la Merkur Spiel-Arena de Düsseldorf, le groupe donne son plus grand concert en assurant la première partie de Die Toten Hosen accompagne de Billy Talent et Feine Sahne Fischfilet.

En 2019 sort le 4e album, Mittelfinger für immer (doigt d’honneur pour toujours).

Die Rogers est désormais un groupe bien établi dans la scène punk et pop allemande. D’autant plus qu’ils ont su tisser des liens forts avec les autres groupes phares. Par exemple, ils jouent avec Jennifer Rotstock dont ils proposent une reprise de Es war nicht alles schlecht. De même, Ingo des Donots intervient sur la chanson Zu Spät. Même Sebastian Madsen chante sur la chanson Helden Sein, tiré de l’album Augen Auf.

Grâce ) une musique très mélodique, Die Rogers est un groupe qui séduit un public large. Quelques critiques pointent cependant quelques facilités comme le recyclage de leurs précédentes chansons pour leur dernier album. De même, l’engagement politique du groupe est plutôt consensuel.

Traduction

Wenn niemand mehr rausgeht

Wenn niemand mehr schreit

Wenn niemand mehr aufsteht

Weil niemand mehr weint

Wenn das letzte Licht ausgeht

Kommen wir, wie immer zu spät

Quand plus personne ne sort

Quand plus personne ne crie

Quand plus personne ne se lève

Parce que plus personne ne pleure

Quand la dernière lumière s’éteint

Nous arrivons, comme toujours, trop tard

Pour nous soutenir, acheter chez notre partenaire

Notre playlist Rogers

Continuez votre lecture

Die Toten Hosen, le groupe phare de Düsseldorf:

http://rocklauter.fr/die-toten-hosen-est-ce-que-cest-encore-du-punk-rock

Dans le même genre :

http://rocklauter.fr/feine-sahne-fischfilet-contre-letat

Notre interview des Donots:

http://rocklauter.fr/interview-des-donots

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

5 + 4 =