Feine Sahne Fischfilet contre l’État

Aux débuts de Feine Sahne Fischfilet, l’Office fédéral de protection de la constitution, service de renseignement dont la mission est de surveiller les activités contraires à la constitution allemande, s’intéressait beaucoup au groupe en raison de son attitude anti-État. D’après l’organisation, Feine Sahne Fischfilet souhaite la dissolution des structures étatiques et voit la violence comme option légitime dans la confrontation avec son adversaire politique. Depuis, l’intérêt de l’Office fédéral a décru mais Feine Sahne Fischfilet ne s’est pas assagi, que ce soit dans sa musique ou dans ses textes.

Au tout début, les textes étaient parfois sexistes. Depuis, les membres du groupe les ont eux-mêmes condamnés en mettant en avant le fait qu’ils étaient alors très jeunes.

Feine Sahne Fischfilet est un groupe punk originaire de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, une région de l’est de l’Allemagne où les néonazis font partie du paysage local. Le groupe naît en 2007 à l’école, parmi les supporters du club de football Hansa Rostock : Monchi, Tscherni, Köbi, Mäxer, Champ et Olaf. Dès le début, les textes sont très à gauche et s’attaquent à l’homophobie et au fascisme.

Parfois teintée de ska et de ballades littéralement pop, la musique de Feine Sahne Fischfilet est surtout un punk rock qui n’a rien de moderne. La musique est empreinte de colère, vient du cœur et est très engagée.

Les deux premiers albums sortent dans les milieux undergournd et pourtant, ils se vendent bien. Backstage Mit Freunden en 2009, puis Wut Im Bauch Und Trauer en 2010 sont indissociables musicalement mais proposent un punk qui déménage.

« Ce que nous faisons n’est pas de l’art, ce n’est pas pour la galerie, ce n’est pas pour la vitrine. Notre musique doit être un outil pour exprimer notre haine contre le racisme, le sexisme, l’homophobie et l’État. » À ce titre, le groupe est considéré par le Land (les Länder sont les régions administratives en Allemagne) comme un groupe d’activistes d’extrême gauche s’attaquant au régime libéral-démocratique. En réponse, le groupe a remercié la région pour la publicité que lui confère le statut d’ennemi de l’État, publicité dont a bénéficié le troisième album sorti en 2012. Scheitern & Verstehen permet en effet de sortir le groupe de la confidentialité. C’est toujours du punk mais musicalement et textuellement, c’est plus travaillé.

Antifasciste, le groupe se dresse contre le nazisme et s’efforce d’avertir que le nazisme, même moderne et proche des gens, n’est jamais que barbare et méprisant vis-à-vis de l’humanité.

Le groupe en profite pour organiser un concert antifasciste avec le soutien de Katharina König-Preuss, membre de gauche du Landtag (assemblée parlementaire).

Feine Sahne Fischfilet est régulièrement victime d’attaques de l’extrême droite et du gouvernement. En effet, il est arrivé plusieurs fois que les concerts du groupe soient annulés par les autorités pour risque de troubles à l’ordre public, comme en 2013 où le NPD (Parti national-démocrate, parti ultranationaliste) fait annuler la venue de FSF à la fête de la ville de Riesa. Les organisateurs du spectacle sont menacés, leur bus attaqué. Malgré tout FSF continue et n’hésite pas à prolonger sa tournée pour se produire sur une manifestation antinazie à Wolgast en 2012. « Vous voulez nous faire peur, vous n’y arriverez pas / Vous voulez nous faire taire, vous n’y arriverez pas », une déclaration que le groupe n’hésite pas à lancer à l’extrême droite, au pouvoir et à tous ceux auxquels ils ne plaisent pas.

En 2012, le groupe est nominé dans la catégorie meilleur espoir au VIA! Vut Indie Award. Un an plus tard, ils arrivent à la seconde place d’un concours organisé par le parti Die Linke (parti de gauche).

En 2014, ils assurent la première partie des Broilers pour quatre concerts à Hambourg, Leipzig, Bamberg et Rostock. Deux des concerts font l’objet de tentatives d’annulation par l’Office fédéral pour la protection de la constitution.

De janvier à avril 2015, le groupe donne une vingtaine de concerts en Allemagne, en Autriche et en Suisse, tous complets ou presque. La tournée a fait l’objet d’un reportage photos immortalisé par l’artiste de street art MAXimilian Ettl.

Finalement, à l’été 2014, le groupe se produit sur la scène des plus grands festivals allemands comme le Hurricane et Rock am Ring. S’ensuit une tournée avant la sortie du quatrième album en 2015. Bleiben oder Gehen montre une nouvelle évolution du groupe. La musique de Feine Sahne Fischfilet paraît plus intelligente, expérimentée et plus mature.

« Ça a été un atout d’avoir une mère dentiste lorsque j’ai perdu les dents de devant à la suite d’une bagarre » Jan „Monchi“ Gorkow, chanteur.

En 2016, le groupe lance la campagne « Noch nicht komplett im Arsch » (pas encore complètement dans la merde) contre la montée de la droite dans le pays. Diverses actions sont mises en place dans de petites villes. Il s’agit d’amener les gens à se rencontrer et renforcer les liens afin de faire bloc contre la montée de la droite. Campino, chanteur des Toten Hosen se produit lors de l’une de ces manifestations devant près de 2 000 personnes. Cela n’empêche pas l’AfD (Alternative für Deutschland, parti d’extrême-droite) de faire 21% aux élections régionales de 2016. Mais pour les punkrockers, leur action est un succès : « Au-delà des enfoirés inquiets et des agitateurs, il existe encore des gens exceptionnels. » L’idée n’a jamais été de changer le résultat des votes mais plutôt de donner un sentiment de communauté et de soutien. « Noch nicht komplett im Arsch » remporte le prix de la campagne la plus originale au concours Popkultur en 2017.

En octobre 2017, Feine Sahne Fischfilet reçoit le prix VUT Indie Award. Mis aux enchères sur Ebay, les fonds récoltés par la vente de la statuette sont reversés à une organisation qui aide les réfugiés en Méditerranée.

Le 12 janvier 2018 sort le nouvel album du groupe, Sturm & Dreck, qui atteint la troisième place des ventes en Allemagne. Non seulement, FSF y conserve tout l’esprit punk, mais, plus encore, parvient à retranscrire sur disque la rage des concerts. Concrètement, et malgré sa présence régulière sur les grands festivals, FSF continue de se produire dans des petites villes, rien n’a changé pour Jan « Monchi » Gorkow et sa bande.

Le 3 septembre 2018, Feine Sahne Fischfilet se produit à Chemnitz. Sous la bannière « Wir sind mehr » (nous sommes plus nombreux), le concert qui réunit aussi Kraftklub, est organisé en réaction aux manifestations hostiles à la politique migratoire et appuyées par le mouvement PEGIDA (collectif anti-islam) puis par l’AfD.

Le 14 novembre 2018, la projection du documentaire Wildes Herz (film qui remporte plusieurs prix en 2017) réalisé par Charly Hübner (acteur dans La vie des autres – 2006) sur l’engagement du groupe contre la pensée d’extrême droite en Allemagne de l’Est doit être annulé à la suite d’une alerte à la bombe.

Musicalement, Feine Sahne n’est peut-être pas indispensable, mais les actions que les membres du groupe mènent avec sincérité en font de véritables travailleurs sociaux chantants. Ils démontrent également que musicalement, le punk fonctionne toujours et ne sera probablement démodé que lorsque le système ne produira plus d’inégalités. Dans cette période trouble où les jeunes ont besoin de repères, Feine Sahne Fischfilet s’impose comme un modèle à suivre. À travers des chansons, presque des hymnes, le groupe chante sans détour la solidarité, l’euphorie, le doute, l’ennui, le combat politique. Son engagement sur la scène et dans la vie de tous les jours est si incontestable que les chansons et textes sont crédibles, inspirent, persuadent, incitent à la résistance.

Discographie :

2009: Backstage mit Freunden (Diffidati Records)
2010: Wut im Bauch, Trauer im Herzen (Diffidati Records)
2012: Scheitern & Verstehen (Audiolith)
2015: Bleiben oder Gehen (Audiolith)
2018: Sturm & Dreck (Audiolith)

Share
Pour marque-pages : Permaliens.