Sklave de Kraftklub critique le travail : voici notre traduction de la chanson.

Kraftklub est un groupe de rock composé de cinq jeunes Allemands qui viennent de la ville de Chemnitz, ex-Karl Marx Stadt, située dans l’ex-RDA. Ils sont très connus en Allemagne, et c’est certainement grâce à leur rock, puissant et très entraînant.

Voilà un nouveau morceau : Sklave.

Cette chanson parle très clairement de notre société et aligne les constats. Nous travaillons trop. Nous ne sommes que des esclaves pour les grandes entreprises. Nous nous laissons faire, disons « oui » pour les heures en plus que nous infligent les patrons alors que nous voulons tous crier « non » haut et fort…

Nous pensions avoir évolué dans le bon sens, comparé à la situation antérieure alors qu’en réalité, nous sommes les esclaves de notre époque quand les hommes noirs étaient ceux d’une autre.

Texte originalTraduction
Ich kann gut mit Menschen - kurzes Meeting? Aber gern! J’y arrive bien avec les gens - Une petite réunion ? Mais volontiers !
Ich richte mich da komplett nach den Wünschen vom Konzern Je réponds complètement aux souhaits du Groupe
Ich schlafe im Büro, ich lebe im BetriebJe dors au bureau, je vis dans l’entreprise
Der Überstundenübernehmer - ich bin überaus beliebt Plus je fais d’heures supplémentaires, plus je suis populaire
Business Business
Ich mache Business Je fais du business
Ich bin der Boss Je suis le boss
Auf der Weihnachtsfeier richtig einen tanken Faire le plein à la fête de Noël
Und dann bisschen tanzen mit den neuen PraktikantenEt puis danser un peu avec les nouveaux stagiaires
Ich glaub, wir hab’n Papierstau, da sollte man mal nachschau’nJe crois qu’on a encore un bourrage papier, faut que quelqu’un aille voir
Ich geh' in den Kopierraum und lass' hinter mir die Tür auf Je vais dans la salle du copieur et laisse la porte ouverte derrière moi
Ich bin teamfähig, ich bin flexibel J’ai l’esprit d’équipe, je suis flexible
Ich melde mich zum Dienst und lecke deine StiefelJe me fais voir dans le service et te lèche les bottes
Hundert Jahre Vertragslaufzeit Un CDD de 100 ans
Ich will immer auf Arbeit bleiben Je veux toujours rester au travail
Ich sage ja, ich meine nein Je dis oui, je pense non
Lass mich dein Sklave sein! Laisse-moi être ton esclave !
Hundert Jahre Vertragslaufzeit Un CDD de 100 ans
Ich will ein Teil dieser Firma seinJe veux faire partie de cette boîte
Nicht immer leicht, doch Strafe muss seinPas toujours facile, mais faut être une teigne
Lass mich dein Sklave sein!Laisse-moi être ton esclave !
Ich lass' den Kugelschreiber fall’n, da muss ich mich wohl bückenJe laisse tomber le stylo, va falloir que je me penche bien
Schnallst du mir mal bitte diesen Sattel auf den Rücken? Peux-tu me mettre cette selle sur le dos s’il te plaît ?
Wir reiten aus, hol die Peitsche raus! On chevauche ensemble, sors le fouet !
Ich räum' vorher nur noch ganz schnell meinen Schreibtisch auf Mais avant je range vite fait mon bureau
BusinessBusiness
Ich mache Business Je fais du business
Ich bin der Boss Je suis le boss
Im Unternehmen muss man sich auch untergebenEn entreprise on doit aussi se soumettre
Nach oben buckeln und nach unten tretenfaire du plat à ses supérieurs et descendre les collègues
Das Positive seh'n - der Job ist mein LebenVoir le côté positif – le boulot est toute ma vie
Nachher schön mit den Kollegen nochmal amtlich einen hebenEt après bien discuter avec les collègues de la version officielle
Auf dem Schild steht der Name, auf der Stirn steht der SchweißLe nom est marqué sur le badge, la sueur marquée sur le front
Doch niemand hat gesagt es wäre leichtMais personne a dit que ce serait facile
Hundert Jahre Vertragslaufzeit Un CDD de 100 ans
Ich will immer auf Arbeit bleibenJe veux toujours rester au travail
Ich sage ja, ich meine neinJe dis oui, je pense non
Lass mich dein Sklave sein!Laisse-moi être ton esclave !
Hundert Jahre VertragslaufzeitUn CDD de 100 ans
Ich will ein Teil dieser Firma seinJe veux faire partie de cette boîte
Nicht immer leicht, doch Strafe muss seinPas toujours facile, mais faut être une teigne
Nicht immer leicht, doch Strafe muss seinLaisse-moi être ton esclave !
Sperr mich ein, mach mich klein, ich sag' ja, meine neinEnferme-moi, rabaisse-moi, je dis oui, je pense non
Sperr mich ein, mach mich klein, ich sag' ja, meine neinSi seul, rien que nous deux, mais faut être une teigne
Nimm dir Zeit, du hast frei - ich mach' deine ArbeitPrends ton temps, tu es en pause - je fais ton boulot
Reiß die Kleider vom Leib, schau mich an! - Alles deinArrache tes fringues, regarde-moi ! tout à toi
Hundert Jahre Vertragslaufzeit Un CDD de 100 ans
Ich will immer auf Arbeit bleibenJe veux toujours rester au travail
Ich sage ja, ich meine neinJe dis oui, je pense non
Lass mich dein Sklave sein! Laisse-moi être ton esclave !
Hundert Jahre Vertragslaufzeit Un CDD de 100 ans
Ich will ein Teil dieser Firma seinJe veux faire partie de cette boîte
Nicht immer leicht, doch Strafe muss seinPas toujours facile, mais faut être une teigne
Lass mich dein Sklave sein!Laisse-moi être ton esclave !
Sperr mich ein, mach mich klein, ich sag' ja, meine neinEnferme-moi, rabaisse-moi, je dis oui, je pense non
Lass mich dein Sklave sein!Laisse-moi être ton esclave !
So allein, nur wir zwei, aber Strafe muss seinSi seul, rien que nous deux, mais il doit y avoir une teigne
Lass mich dein Sklave sein! Laisse-moi être ton esclave !
Nimm dir Zeit, du hast frei - ich mach' deine ArbeitPrends ton temps, tu es en pause - je fais ton boulot
Lass mich dein Sklave sein! Laisse-moi être ton esclave !
Reiß die Kleider vom Leib, schau mich an! - Alles dein Arrache tes fringues, regarde-moi ! tout à toi
Lass mich dein Sklave sein!Laisse-moi être ton esclave !
Sklave de Kraftklub critique le travail : voici notre traduction de la chanson.
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Indiquez le résultat pour valider votre commentaire 53 + = 61