Seize années après ses débuts, Jupiter Jones sort son nouveau « premier » album

En mars 2016 sort Brüllende Fahnen, le sixième album de Jupiter Jones. Il s’agit certes de l’album numéro six pour le groupe mais il représente en réalité le premier depuis le départ de son chanteur charismatique Nicholas Müller. Comment prendre un nouveau départ tout en ne trahissant pas son passé ?

Revenons en arrière… Nous sommes à l’automne 2002 dans l’Eifel, une région vallonnée qui s’étend entre la ville allemande de Cologne et la Belgique. Quatre garçons, alors qu’ils participent ensemble à une fête, prennent une décision folle : monter un groupe de rock. Son nom, ils le tirent d’une série policière américaine pour la jeunesse de quarante-trois romans éditée aux USA de 1964 à 1987 : Les Trois Jeunes Détectives. Jupiter Jones, (Hannibal Jones en VF) est le chef de la bande des trois héros. Il est très intelligent mais il a un problème de surpoids et souffre des moqueries de ses camarades.

.

Leader emblématique du groupe, chanteur et guitarise, Nicholas Müller est alors entouré de Sascha Eigner également à la guitare, Michael Stadtfeld à la basse et Marco Hontheim à la batterie.

Ils se mettent à répéter et sortent la même année leur première démo : Auf das Leben. En proposant leur première œuvre gratuitement en ligne, le groupe s’assure un petit buzz qui lui permet de faire la première partie de groupes punk installés comme Muff Potter, Donots, Hot Water Music et The (International) Noise Conspiracy.

En juin 2004, le Southside Festival leur offre l’occasion de jouer pour la première fois devant un public conséquent.

En octobre de la même année sort leur premier album, Raum um Raum, suivi en 2007 de Entweder geht diese scheussliche Tapete – oder ich.

Grâce au Goethe Institut dont la mission principale est de promouvoir l’apprentissage de la langue allemande dans le monde, ils peuvent se produire en Bulgarie au cours d’une tournée de dix jours. L’année suivante, Jupiter Jones se produit à Ankara en Turquie devant 7 000 spectateurs.

En 2008, Jupiter Jones enregistre un concert unplugged qui sort en DVD et CD sous le titre Leise.

En 2009 sort leur troisième album : Holiday in Catatonia.

Le groupe signe en août 2010 chez Columbia (Sony). Là, Jupiter Jones sort son quatrième album le 25 février 2011. L’album, qui porte le nom du groupe, contient le single Still qui devient leur plus gros succès. En effet, en avril, Still est la chanson allemande la plus jouée sur les radios outre-Rhin.

Jupiter Jones enchaîne alors les concerts et les appararitions à la télévision allemande, apparitions qui leur valent les critiques des fans de la première heure regrettant que le style musical du groupe s’oriente vers le mainstream.

En réponse, le cinquième album de Jupiter Jones, Das Gegenteil von Allem, sort le 11 octobre 2013 et affiche un véritable retour aux sources. Rennen + Stolpern, le premier single tiré de l’album parvient néammoins à se hisser dans les charts. S’ensuit une tournée en 2014, annulée en mars en raison des troubles d’anxiété dont souffre le chanteur Nicholas Müller. Dans la foulée est annoncé son depart.

Sascha Eigner réunit alors les autres membres du groupe afin de décider de la suite. Avec douze années d’existence, pléthore de concerts, un tube et une respectabilité acquise dans le milieu, le groupe annonce qu’il ne compte pas en rester là. Le 14 mai 2014 est présenté le nouveau leader de Jupiter Jones : Sven Lauer, un vieil ami du groupe.

En juillet, Jupiter Jones sort un album live Glory.Glory.Hallelujah avec encore Nicholas Müller au chant. Mais peu après, un nouveau single fait son apparition sur lequel chante le nouveau leader du groupe.

. . .

S’ensuivent alors quelques apparitions sur scène et la mise en chantier d’un nouvel album qui sort finalement deux années plus tard le 25 mars 2016.

Avec Brüllende Fahnen, le groupe continue dans la lignée de ce que faisait Jupiter Jones tout en amorçant un nouveau départ. Le rock reste groovy. Mais la voix chaude et charismatique de Nicholas Müller laisse la place à celle, plus dynamique, de Sven Lauer qui apporte de la fraîcheur aux chansons. L’apport de Sven ne se limite pas à la forme puisque sur le fond, les textes s’avèrent également plus travaillés, plus politiques.

Playlist Jupiter Jones

Discographie

Album :
2004 – Raum um Raum
2007 – Entweder geht diese scheußliche Tapete – oder ich
2008 – Leise
2009 – Holiday in Catatonia
2011 – Jupiter Jones
2013 – Das Gegenteil von Allem
2014 – Glory.Glory.Hallelujah (live)
2016 – Brüllende Fahnen

Singles
2007 – Wir sind ja schließlich nicht Metallica
2009 – Das Jahr in dem ich schlief
2009 – Nordpol, Südpol
2011 – Still
2012 – Nordpol/Südpol
2013 – Rennen + Stolpern
2013 – Denn sie wissen was sie tun
2014 – Zuckerwasser
2016 – Brüllende Fahnen
2016 – Faustschlag
2016 – 70 Siegel
2016 – Rückenwind/Gegenwind

Sources : www.laut.de

Share
Pour marque-pages : Permaliens.